Tout savoir sur la toux !

La toux est un réflexe naturel de l’organisme permettant d’expulser des substances indésirables et irritantes et de drainer les voies respiratoires. Elle peut être « grasse » lorsqu’elle s’accompagne d’expectorations sous forme de glaires ou crachats. A l’inverse, si elle est non productive on parlera de toux sèche ou de toux d’irritation. Il faut aussi différencier une toux aigue (lors d’une bronchite ou d’une rhinopharyngite) qui évolue favorablement en 10 à 15 jours et une toux chronique qui dure plus de 3 semaines et qui peut révéler une autre pathologie.

Des solutions pour la toux grasse

Pour agir sur une toux grasse, il faut utiliser des substances visant à favoriser la production et l’élimination des secrétions, ce sont des fluidifiants ou expectorants. Ils ne doivent pas être utilisés avant 2 ans. L’acétylcysteine (Exomuc®, Mucomyst®), la carbocisteine (Bronchokod®) et l’ambroxol (Surbonc®) en font partie. Il est nécessaire de limiter leur prise avant 17h afin de ne pas gêner le sommeil. La guaifénésine (Vicks expectorant®) ou la terpine (Terpine Gonnon®) sont d’autres expectorants.

Des inhalations ou des baumes thoraciques (Vicksvaporub®) peuvent être un complément. Pour un meilleur rétablissement, il sera nécessaire de boire régulièrement, éventuellement d’humidifier l’air et de dormir la tête surélevée du lit.

Des solutions pour la toux sèche

La toux sèche peut être calmée par l’utilisation d’antitussifs, elle peut être particulièrement gênante et fatigante lorsqu’elle s’accompagne de quintes. Il existe des antitussifs appelées opiacés qui comprennent la codéine (Thiopectol®) ou le dextrometorphane (Humex toux sèchedextrometorphane®) notamment. Ils agissent en bloquant le phénomène réflexe de la toux mais ils peuvent entrainer somnolence, constipation ou sensation de vertiges. Ils ne doivent pas être utilisés en cas de pathologie respiratoire associée.

D’autres antitussifs sont appelés antitussifs antihistaminiques comme l’oxomemazine (Toplexil®) par exemple. On les utilisera surtout pour les toux nocturnes car ces antitussifs s’accompagnent d’un effet sédatif. Attention en cas d’antécédents de glaucome ou des troubles prostatiques.

Il est nécessaire de supprimer le tabac, d’éviter les zones enfumées et d’humidifier l’atmosphère. S’hydrater correctement est aussi indispensable.

Consulter votre médecin si votre toux dure depuis plus de deux à trois semaines, pour les enfants de moins de deux ans ou si vous êtes enceinte. Enfin si vous êtes asthmatique ou si vous avez d’autres pathologies demandez l’avis de votre médecin. Certains médicaments peuvent être à l’origine de toux chronique.