La sérotonine, un neuromédiateur facteur de nos envies de grignotage

Savez-vous pourquoi subitement vers 18h, vous ressentez une envie de grignotage ?

Comme beaucoup de femmes, vers 18h / 18h30, vous ressentez une envie irrésistible et incontrôlable de grignoter. Sucré, salé, peu importe ! Vous avez besoin de manger ! Même si le plaisir n’est pas vraiment au rendez-vous, il n’empêche que vous vous sentez mieux, car ce grignotage vous a permis d’oublier quelques instants le stress de la journée. Souvent, à l’approche des beaux jours et en prévision du maillot de bain, vous êtes nombreuses à nous questionner sur ces envies de grignotage et surtout comment mieux les comprendre pour mieux les contrôler. Pour y répondre, voici quelques conseils non exhaustifs. Pour des conseils personnalisés, n’hésitez pas à venir nous rencontrer à l’officine !

Focus sur la sérotonine pour mieux comprendre vos envies de grignotage

Tout d’abord je tiens à vous rassurer, ce comportement alimentaire est normal et largement répandu puisque ces envies de grignotage sont liées à un neuromédiateur présent dans le cerveau : la sérotonine. En effet, elle intervient en tant que régulateur de l’appétit et de l’humeur en favorisant le calme, la prise de recul et en limitant l’envie de sucré ou de grignoter. Automatiquement, un déficit en sérotonine provoquera ces grignotages de fin d’après-midi.

3 conseils pour produire naturellement de la sérotonine

Pour produire la sérotonine dans notre organisme, il faut obligatoirement du tryptophane qui est l’acide aminé précurseur. Bonne nouvelle, grâce à quelques conseils alimentaires ou non, on peut agir naturellement sur la production de tryptophane :
• Dès le petit déjeuner, apporté à votre organisme le carburant qui lui permettra d’éviter les coups de fatigue et le grignotage inévitable de fin de matinée et début de soirée : sélectionnez des aliments riches en protéines dans lesquels le tryptophane est présent comme le jambon, les œufs, les produits laitiers, les féculents…
• Au moment de la collation, vers 17h, pensez à prévoir dans votre sac des fruits secs afin de bénéficier d’un apport suffisant en tryptophane.
• Régulièrement, faîtes de l’exercice pour augmenter le niveau de tryptophane dans votre organisme. Faites des exercices d’une intensité qui vous est familière. Une étude anglaise a montré que la libération directe de sérotonine est liée au fait de faire des exercices avec lesquels on se sent confortable et non des exercices qui poussent les gens dans leurs retranchements*. Si vous n’avez pas le temps de faire une activité physique régulière, essayez de marcher entre 30 minutes et une heure par jour. Le tryptophane est présent bien après la fin de l’effort physique.

Pour aller plus loin : Pour vous aider, notre pharmacien diplômé du DU en Alimentation Santé de Dijon pourra, en fonction de votre régime alimentaire, vous recommander d’autres aliments riches en tryptophane et pourra éventuellement aussi vous conseiller un produit diététique à teneur garantie en tryptophane qui favorisera la détente, la relaxation et la sérénité et limitera les envies de grignotage.