Quelles solutions pour arrêter de fumer?

Il existe différents traitements pour arrêter de fumer. Il est important d’évaluer sa dépendance afin de choisir la méthode la plus adaptée.

Aujourd’hui trois méthodes sont reconnues comme efficace pour arrêter de fumer. La première concerne l’utilisation des traitements substitutifs nicotiniques, il en existe plusieurs.

  • Les patchs

Les patchs sont des dispositifs qui s’appliquent sur la peau, la nicotine diffuse à travers et passe dans le sang. Le patch doit être appliqué sur une peau propre et sèche, sans pilosité. Chaque jour il est nécessaire de changer d’emplacement. Il existe des patchs à poser sur 16h ou sur 24h et différents dosages.

  • Les gommes

Les gommes à mâcher existent aussi à différents dosages et à différents goûts (menthe, menthe glaciale, fruits…). Il ne faut pas les utiliser comme un chewing-gum ordinaire. Garder la gomme contre la joue puis la mâcher très lentement et renouveler l’opération pendant 20 à 30 minutes.

  • Les comprimés à sucer ou les comprimés sublinguaux

Les comprimés à sucer fonctionnent comme les gommes mais sans l’inconvénient de la mastication. Ils sont à sucer ou à laisser fondre sous la langue, il ne faut pas les croquer ni les avaler.

  • L’inhaleur

L’inhaleur est intéressant lorsque la gestuelle du fumeur est importante. Il permet de libérer des petites bouffées de nicotine et peut être utilisé à chaque fois que l’envie de fumer apparaît (sans dépasser 12 cartouches par jour).

  • Le spray buccal

Le spray buccal permet de soulager rapidement une envie de fumer. Prendre 1 ou 2 pulvérisations buccales si l’envie se présente ou à un moment où vous aviez l’habitude de fumer.

Il est possible d’associer plusieurs substituts nicotiniques pour les plus dépendants. Il faut compter en général 3 à 6 mois de traitement pour un résultat efficace.

A noter que l’Assurance Maladie prend en charge sur prescription médicale les substituts nicotiniques à hauteur de 50 euros par an. Pour les femmes enceintes et pour les jeunes de 20 à 25 ans, ce montant est de 150 euros.

Il existe aussi deux traitements médicamenteux pour lutter contre la dépendance physique au tabac : le bupropion (Zyban®) et la varénicline (Champix®). Ils ne sont délivrés que sur ordonnance car présentent de nombreuses précautions d’emploi.

Les thérapies cognitives et comportementales sont aussi reconnues comme une prise en charge efficace à l’arrêt du tabac. Ces thérapies aident le fumeur à aborder le coté psychologique de l’arrêt et à modifier son comportement face à l’envie de fumer.

N’hésitez à venir nous demander conseils à la pharmacie. Pour plus d’informations, www.tabac-info-service.fr.