Quelles plantes pour les maux de l’hiver ?

L’hiver est souvent synonyme de toux, rhume, sinusite ou rhinopharyngite, comment se préparer à affronter cette période avec des plantes ? Voici quelques exemples !

  • La racine d’échinacée(Echinaceapurpurea) est bien connue pour lutter contre les agressions de la sphère respiratoire (rhinites, bronchites, états grippaux). Elle permet de stimuler les défenses naturelles de l’organisme et de devenir plus résistant. On peut la retrouver sous forme de gélules, à prendre matin et soir en période hivernale. Il est possible de faire des cures de 10 jours par mois.
  • La feuille d’eucalyptus(Eucalyptus globulus) et les bourgeons de pin sylvestre(Pinussylvestris) ont des actions expectorantes et fluidifiantes bronchiques. Ils sont intéressants en cas de toux grasse. En cas de toux sèche, il est possible d’utiliser le plantain lancéolé(Plantagolanceolata). En effet, ses feuilles possèdent des propriétés antitussives et adoucissantes. Les parties aériennes de thym(Thymus vulgaris) apaisent les voies respiratoires notamment en cas de quintes de toux. Ces plantes existent aussi sous formes de gélules, en général 1 à2 prises par jour sont nécessaires.
  • La baie de sureau(Sambucu snigra) est efficace pour lutter contre le rhume. Elle aide à soulager les symptômes de manière efficace. 2 à 4 gélules par jour peuvent être nécessaires pour traiter un rhume.

En l’absence d’amélioration des symptômes après 48h il est nécessaire de consulter son médecin. Si vous prenez des médicaments demandez-nous conseils pour éviter d’éventuelles interactions.